L’impact gravissime de la pandémie en matière de pollution plastique

Lire l'article

Auditions des candidats à l’élection régionale en Île-de-France

Lire l'article

Quelles bonnes pratiques des régions en matière de mobilité

Lire l'article

NOTES OUVERTES AU DEBAT COLLABORATIF

Après la première phase de rédaction des notes, celles-ci sont ouvertes au débat collaboratif. Ceci signifie que chacun(e) peut contribuer à son amélioration en faisant des commentaires et surtout des amendements précis.

Politique Société

Quelles leçons de la Convention Citoyenne pour le Climat ?

LIRE LA NOTE

Notes ouvertes au débat collaboratif - N°42 - Publié le 4 février 2021

Synthèse

La Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) est d’actualité : le projet de loi de mise en œuvre de certaines de ses propositions va être finalisé et débattu au Parlement, les 150 citoyens vont se réunir pour faire un bilan de leurs travaux, les initiatives de Conventions de citoyens tirés au sort se multiplient sur le plan local ou national (ex : sur la stratégie vaccinale).
L’initiative de la CCC s’inscrit dans une vague de « démocratie délibérative » dans les pays de l’OCDE. Face à la crise de la démocratie représentative, il s’agit de confier à un groupe de citoyens tirés au sort le soin de faire des propositions de politiques publiques. Elle porte sur un sujet, la lutte contre le changement climatique, dont une des dispositions, la hausse de la taxe carbone, est à l’origine du mouvement des Gilets jaunes. S’il est encore prématuré d’en mesurer précisément l’impact sur l’action climatique, il est possible de faire, avec le recul nécessaire, un premier bilan de ce processus, ses atouts et ses insuffisances et d’en tirer des leçons pour l’avenir. C’est l’objet de la présente étude de La Fabrique Ecologique, think tank qui a mis en place dès sa création il y a 8 ans un dispositif de co-construction citoyenne de ses notes.

Consommation

Économie circulaire

Économie, Finances

Politique Société

Territoires

Développer les métiers de l’artisanat local et écologique

LIRE LA NOTE

Notes ouvertes au débat collaboratif - N°41 - Publié le 5 novembre 2020

Synthèse

La nouvelle Note de La Fabrique Ecologique "Développer les métiers de l'artisanat local et écologique" issue du groupe de travail présidé par Arnaud Trollé est désormais disponible en ligne.
Les reconversions professionnelles choisies se sont multipliées ces dernières années. Elles répondent souvent à la volonté de développer une activité plus en phase avec ses valeurs, ce qui explique la diffusion des métiers du néo-artisanat local et écologique. Les initiatives qui émergent contribuent au changement du modèle de production et de consommation et doivent par conséquent être encouragées comme moteur de la transition écologique. Cette note revient sur le « néo-artisanat »,  secteur qui contribue à la transition écologique en renforçant l’économie locale et valorisant une approche éthique et écologique.

NOTRE RAISON D'ÊTRE

Pour une co-construction citoyenne d'un projet écologique

Le projet

La Fabrique Ecologique, fondation pluraliste et transpartisane de l’écologie, réfléchit, lance des débats et élabore des propositions concrètes en matière d’écologie et de développement durable.

La méthode

Son exigence de très grande rigueur, la précision de sa méthodologie et la qualité et la diversité de son réseau d’expertise lui permettent de publier des notes considérées comme des références sur les sujets traités.

La démarche de co-construction citoyenne

Les ateliers co-écologiques, ouverts à tous et au format innovant, font interagir l’ensemble des participants sur le contenu de la note. Le jour de l’événement, la Note est également mise en ligne sur le site internet de l’association et ouverte aux commentaires.
EN SAVOIR PLUS