Consommation

Économie circulaire

Économie, Finances

Politique Société

Territoires

Développer les métiers de l’artisanat local et écologique

Publié le 5 novembre 2020

Accueil > Publications > Développer les métiers de l’artisanat local et écologique

Note définitive - N°41

La nouvelle Note de La Fabrique Ecologique « Développer les métiers de l’artisanat local et écologique » issue du groupe de travail présidé par Arnaud Trollé est désormais disponible en ligne.
Les reconversions professionnelles choisies se sont multipliées ces dernières années. Elles répondent souvent à la volonté de développer une activité plus en phase avec ses valeurs, ce qui explique la diffusion des métiers du néo-artisanat local et écologique. Les initiatives qui émergent contribuent au changement du modèle de production et de consommation et doivent par conséquent être encouragées comme moteur de la transition écologique. Cette note revient sur le « néo-artisanat »,  secteur qui contribue à la transition écologique en renforçant l’économie locale et valorisant une approche éthique et écologique.
TÉLÉCHARGER LE PDF
Cette note est issue des travaux d’un groupe de réflexion réuni dans le cadre de La Fabrique Ecologique entre Septembre 2019 et Août 2020. Le groupe de travail de La Fabrique Ecologique auteur de cette note est composé de :
 

Signataires de la Note                                                                         

  • Arnaud Trollé Président du groupe de travail, Fondateur et directeur général délégué de Savoir-Faire & Découverte, Directeur de Savoir-Faire & Co, Président d’Eko-Lokal 
  • Jean Paul Dardé Directeur général des Services à la Communauté communes Lévézou-Pareloup et Président de Savoir-Faire & Co
  • Jean Yves Pineau Fondateur et directeur des Localos
  • Bernard Farinelli Auteur de nombreux ouvrages sur les néo-ruraux et l’autonomie au quotidien, Spécialiste du développement local
  • Nicolas Fourmont Secrétaire confédéral de la CFDT en charge du développement durable 
  • Noé Deschanel Chargé de mission biodiversité chez Veolia
Conformément aux règles de la Fabrique Ecologique, seuls les signataires de la note sont engagés par son contenu. Leurs déclarations d’intérêts sont disponibles sur demande écrite adressée à l’association.
 

Grand Témoins

Lors de l’Atelier Co-Ecologique relatifs à cette Note sont intervenus Arnaud Trollé, président du groupe de travail ; Mélanie Paulau, associée et gérante de la maison R&M après une reconversion professionnelle ; Yuna Chiffoleau, Directrice de recherche en sociologie à l’INRAE ; et Jean-Laurent Cassely, journaliste et essayiste.
 

Relecture et contributions

Cette note a été discutée par le Comité de lecture de La Fabrique Ecologique, composé de Nicolas Blanc, Gildas Bonnel, Elyne Etienne, Géraud Guibert, Sandrine Maïsano, Guillaume Sainteny et Lucile Schmid.
Elle a enfin été validée par le Conseil d’administration de La Fabrique Ecologique.
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, la note a été ouverte jusqu’à avril 2021 aux commentaires, propositions d’amendements et de modifications, soit sur le site de l’association (www.lafabriqueecologique.fr), soit par mail adressé à l’association. La version définitive, présentée ci-dessous, prend en compte en outre les remarques formulées lors de l’Atelier Co-Ecologique organisé le 04 octobre 2020 en visio-conférence. La Fabrique Ecologique tient à remercier l’ensemble des contributeurs, dont Rémi Céret, François Confrère, Laurence Durdux et Laura Vanhué pour leurs remarques et commentaires avisés qui ont permis d’améliorer et d’amender cette publication.

Consommation

Économie circulaire

Territoires

Mettre les territoires au service de l’économie circulaire

LIRE LA NOTE

Note définitive - N°40 - Publié le 1 juillet 2021

Synthèse

La nouvelle Note de La Fabrique Ecologique "Mettre les territoires au service de l'économie circulaire" issue du groupe de travail présidé par Kathleen Boquet est désormais disponible en ligne.
Dans un contexte où la demande citoyenne en matière d’écologie et de relocalisation se fait de plus en plus pressante, cette note revient sur les évolutions de la notion d’économie circulaire, particulièrement débattue en 2020, notamment à travers la loi Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire. Partant du postulat selon lequel il est indispensable de réduire la consommation de ressources vierges à la source, la note plaide pour une réorganisation des territoires qui rendrait possible et efficiente la mise en place de pratiques et d’infrastructures permettant le recyclage et le réemploi des matières premières déjà utilisées.

International

Politique Société

L’écologie dans la science-fiction cinématographique

LIRE

Décryptage - N°36 - Publié le 10 juin 2021

Synthèse

À l'heure où le cinéma de science fiction s'enrichit et se diversifie, ce décryptage propose de faire le lien entre sa prise en compte de l'écologie et ce que cela traduit en termes de préoccupation socio-environnementale.