Climat

Mobilité

Politique Société

Territoires

Recommandations découlant de l’étude : « Que peut-on attendre du covoiturage du quotidien pour la transition écologique »

Publié le 13 septembre 2023

Accueil > Publications > Recommandations découlant de l’étude : « Que peut-on attendre du covoiturage du quotidien pour la transition écologique »

Notes ouvertes au débat collaboratif - N°49

Entre 2022 et 2023, La Fabrique Ecologique et le Forum Vies Mobiles ont mené une étude sur le rôle du covoiturage du quotidien dans la transition écologique, en s’interrogeant sur la capacité des politiques à massifier la pratique et les ambitions que l’on peut réellement placer derrière ce mode de déplacement. En parallèle de l’étude, les deux think tanks ont souhaité réunir un groupe de travail pour prolonger le travail de diagnostic. L’enjeu de la présente Note est de revenir sur les principales réflexions du groupe de travail, en présentant les points d’alerte et les préconisations adossés à l’objectif de développer massivement le covoiturage pour les trajets du quotidien. Le travail s’est appuyé sur les expertises de chacun des membres du groupe de travail ainsi que sur l’étude.
TELECHARGER LES RECOMMANDATIONS TELECHARGER L'ETUDE
Cette Note, co-présidée avec le Forum Vies Mobiles, est actuellement ouverte à la co-construction citoyenne. Ceci signifie que chacun(e) peut contribuer à son amélioration en faisant des commentaires et surtout en proposant des amendements précis, soit ci-dessous ou par email à l’adresse contact@lafabriqueecologique.fr. À l’issue de cette période collaborative, le groupe de travail qui a rédigé le document initial se réunira une dernière fois pour retenir les amendements jugés pertinents. Leurs auteurs seront dans ce cas sollicités pour que leur nom figure, s’ils le souhaitent, dans la fiche de présentation de la note en tant que contributeur. La version définitive sera ensuite publiée. 

 

Composition du groupe de travail

 

Membres du groupe de travail
  • Nolwenn Biard – chargée d’études à La Fabrique Ecologique
  • Matthieu Bloch – chargé de projet au Forum Vies Mobiles
  • Yves Crozet – économiste des transports, professeur émérite à Sciences Po Lyon et chercheur au Laboratoire d’économie des transports
  • Teddy Delaunay – chargé de projets Croix-Rouge Mobilités, auteur d’une thèse sur le covoiturage courte-distance au Laboratoire Ville Mobilité Transport
  • Sylvanie Godillon – géographe, urbaniste
  • Olivier Maffre – consultant indépendant et expert des nouvelles mobilités
  •  

1 commentaire

Le covoiturage du quotidien, l’autre vélorution – L'interconnexion n'est plus assurée

Il y a 5 mois

[…] que l’appât du gain les amadouera. Mais le dispositif coûte cher, comme l’a noté un récent rapport à charge, et ne modifie pas en profondeur les habitudes des […]

Écrire un commentaire

Tous les commentaires sont soumis à modération avant publications.



Agriculture

Biodiversité

Climat

Économie, Finances

Énergie

Europe

Transition environnementale : quelles nouvelles étapes pour l’Europe ?

LIRE

Article publié - Publié le 3 mai 2024

Synthèse

A l'approche des élections européennes du 9 juin, et suite à la publication de son dossier « Les enjeux écologiques des élections européennes », La Fabrique Ecologique a organisé un atelier-débat, le 25 avril de 18h à 20h à la Maison de l'Europe de Paris. Cet événement était proposé en collaboration avec Confrontations Europe, l'IDDRI, l'Institut Avant-garde, l'Institut Jacques Delors et le Lierre.
Après une présentation rapide par chaque Think Tank de ses travaux en lien avec "Europe et écologie", le débat s'est suivi d'un échange avec le public autour des prochaines étapes de la transition énergétique et écologique pour l'Europe.

Biodiversité

Climat

Consommation

Politique Société

L’alimentation locale : atouts et limites

LIRE

Décryptage - N°47 - Publié le 30 avril 2024

Synthèse

Le décryptage d'Ophélie Petiot vise à analyser les ressorts de la consommation locale : les raisons qui peuvent motiver cette pratique, ses avantages, mais aussi ses limites. Elle invite à se questionner sur les définitions du terme "local" qui varient selon le contexte socioculturel, la zone géographique, et les revendications associées. Ce décryptage propose également une analyse des répercussions écologiques liées à la consommation de certains produits spécifiques, et montre les résistances sociales et économiques pouvant découler de la relocalisation des moyens de production.