Climat

Mobilité

Santé environnementale

Territoires

Quelles mesures pour mieux respirer ? La lutte contre la pollution atmosphérique dans les agglomérations

Publié le 10 décembre 2015

Accueil > Publications > Quelles mesures pour mieux respirer ? La lutte contre la pollution atmosphérique dans les agglomérations

Note définitive - N°12

Cette note est issue des travaux d’un groupe de réflexion réuni dans le cadre de La Fabrique Écologique entre octobre 2014 et juin 2015.
TÉLÉCHARGER LA NOTE Download an english version

Signataires

• Isabella Annesi-Maesano, INSERM, Épidémiologiste et directrice de recherche
• Pierre-Emmanuel Burg, Airparif, Ingénieur communication
• Carole Hirigoyen, Mairie de Montrouge, Maire-Adjointe en charge du développement durable
• Stéphane Illouz, Reed Smith, Avocat-associé, Président du groupe de travail
• Agnès Legrand-Tiger, Air-Be, Directrice générale
• Hervé Levifve, Mairie de Paris, Conseiller technique
• Martine Meyer, Renault, Responsable environnement santé
• Agathe Pierrot, Bouygues Énergie et Services, Chef de projet partenariat public/privé, co-rapporteur de la note
• Kevin Poujol, Reed Smith, Elève-avocat, co-rapporteur de la note
• Thomas Similowski, AP-HP, Hôpital de la Pitié-Salpétrière, Professeur de médecine et chef de service de pneumologie
Conformément aux règles de La Fabrique Écologique, seuls les signataires de la note sont engagés par son contenu. Leurs déclarations d’intérêts sont disponibles sur demande écrite adressée à l’association

 

Autres membres du groupe de travail

• Pierre-Emmanuel Burg, Airparif, Ingénieur communication
• Karine Léger, Airparif, Directrice de la communication
 
Personnes rencontrées dans le cadre de ces travaux
• Sandrine Cabrit-Leclerc, Ingénieur écologue
• Eric Calle, JC Decaux, Directeur Recherche & Développement
• Thierry Courrault, JC Decaux, Directeur Régional Ile-de-France
• Grégoire Gauthier, Mairie de Neuilly, direction environnement
• Jérôme Giacomoni, Aerophile, Président
• Jérôme Hirigoyen, TDF, Responsable Service Développement et radios internationales
• Emmanuelle Le Lay, INPES, Responsable communication interne et institutionnelle
• Sophie Mazoue, RATP, Responsable de la qualité de l’air
• Emily Megged, Professeur de yoga Iyengar
• Benoit Paquin, JC Decaux, Directeur Grands Comptes
• Sidonie Thomas, Préfecture de police de Paris, Chef de cabinet et conseiller communication

Relecture

Cette note a été discutée par le comité de lecture de La Fabrique Écologique, composé de Guillaume Duval, Géraud Guibert, Marc-Olivier Padis, Guillaume Sainteny et Lucile Schmid.
 
Les personnalités suivantes ont été sollicitées pour relecture et éventuelles suggestions :
• Jocelyne Just, Chef de service du Centre de l’Asthme et des Allergies de l’hôpital Armand Trousseau, Paris
• Frederique Zegel, Administrateur, Direction de l’environnement
 
Sa publication a enfin été validée par le Conseil d’administration de La Fabrique Écologique du 24 juin 2015.
 

Remerciements de Maître Stéphane Illouz, président du Groupe de travail

Le Président du groupe de travail, Maître Stéphane Illouz, avocat-associé du cabinet d’avocats Reed Smith LLP, tient à remercier chaleureusement l’ensemble des membres du groupe pour leur travail d’excellence et leur disponibilité tout au long des neufs mois de travaux qui ont précédé la publication de cette note.
A cet égard, pour leur contribution à la rédaction de la note et leur implication, le Président du groupe de travail tient à remercier, nommément, Mesdames Isabella Annesi-Maesano, Carole Hirigoyen, Karine Léger, Agnès Legrand-Tiger, Maud Mathiot, Martine Meyer, Radia Ouarti et Messieurs Pierre-Emmanuel Burg, Hervé Levifve et Thomas Similowski ainsi que les rapporteurs de cette note, Mademoiselle Agathe Pierrot et Monsieur Kevin Poujol.
Un remerciement tout particulier est également apporté à l’ensemble des personnes auditionnées pour leurs expertises et conseils avisés.
Le groupe de travail souhaite, enfin, chaleureusement remercier l’ensemble des membres et personnels de La Fabrique Écologique aux chefs desquels son Président, Monsieur Géraud Guibert, et Mesdames Jenny Joussemet, Marianne Greenwood et Agathe Brenguier.
Conformément aux règles de La Fabrique Écologique, la note a été ouverte jusqu’à la fin du mois de septembre 2015 sur le site de l’association (www.lafabriqueecologique.fr).
La Fabrique Écologique tient à remercier l’ensemble des contributeurs pour leurs remarques et commentaires avisés qui ont permis d’améliorer cette publication.

Agriculture

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Énergie

Europe

Dossier n°4 : « L’action écologique des régions »

LIRE

Article publié - Publié le 31 mai 2021

Synthèse

À l’occasion des futures élections régionales, La Fabrique Écologique publie son dossier "L’action écologique des régions. Les enjeux et les bonnes pratiques - Neuf propositions structurantes, concrètes et innovantes". Un Atelier Co-Écologique a également été organisé le 26 mai 2021 avec nos deux grands témoins, Chantal Jouanno et Michel Badré, qui ont été invités à débattre sur les différents thèmes du dossier. 

Agriculture

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Économie, Finances

Énergie

Dossier n°4 : « L’action écologique des régions »

LIRE

Article publié - N°4 - Publié le 27 mai 2021

Synthèse

Alors que les élections régionales se dérouleront très prochainement, il est important de rappeler que les compétences des régions en matière écologique sont très importantes, en particulier en matière de transport, de formation et d’apprentissage, d’aménagement du territoire et de développement économique. Elles doivent donc jouer un rôle clé dans la transition écologique.
Le présent dossier vise à informer les électrices et les électeurs, nourrir leur réflexion, alimenter les débats et permettre ainsi que ce sujet si essentiel soit au cœur des prochaines campagnes électorales. Pour cela, il analyse les bonnes pratiques déjà suivies par les différentes régions dans ce domaine et met l’accent sur quelques propositions structurantes, innovantes et concrètes.
Pour être mises en œuvre dans de bonnes conditions, les actions écologiques devront enfin prendre impérativement en compte leurs impacts sur les plus défavorisés. Une bonne façon d’y parvenir est de privilégier la co-construction citoyenne, avec des modalités adaptées.