Biodiversité

Climat

Énergie

Territoires

Quel rôle pour la forêt dans la transition écologique en France ? ​

Publié le 3 avril 2019

Accueil > Publications > Quel rôle pour la forêt dans la transition écologique en France ? ​

Note définitive

La forêt française est à la mode, elle est l’objet d’un intérêt croissant et multiforme des citoyens et elle provoque des débats de toutes natures sur ses faiblesses et forces et à propos des espoirs, attentes mais aussi craintes sur son avenir qu’elle suscite.
TÉLÉCHARGER LA NOTE
La nouvelle Note de La Fabrique Ecologique « Quel rôle pour la forêt dans la transition écologique en France ? » issue du groupe de travail présidé par Hervé le Bouler est désormais disponible en ligne.
Cette note est actuellement ouverte au débat collaboratif. Ceci signifie que chacun(e) peut contribuer à son amélioration en faisant des commentaires et surtout en proposant des amendements précis, soit ci-dessous ou par email à l’adresse contact@lafabriqueecologique.fr. À l’issue de cette période collaborative, le groupe de travail qui a rédigé le document initial se réunira une dernière fois pour retenir les amendements jugés pertinents. Leurs auteurs seront dans ce cas sollicités pour que leur nom figure, s’ils le souhaitent, dans la fiche de présentation de la note en tant que contributeur. La version définitive sera ensuite publiée.
 

Signataires

• Hervé Le BOULER, Président du Groupe Forêt de la Fabrique Ecologique ,Forestier,Responsable Forêt France Nature environnement , Membre du CESE, Vice Pdt PEFC France
• Julien BLUTEAU, Diplomé en Sciences politiques, Sécrétaire Général de l’Union  de la coopération forestière française (UCFF)
• Christine de NEUVILLE, Professeure d’histoire, Elue locale, propriétaire forestière, Présidente de PEFC France.(Certification Forestière)
• Charles DEREIX, Ingénieur Général Honoraire des Ponts, des Eaux et des Forêts, Président de l’Association Forêt Méditerranéenne, Président d’honneur du Groupe d’Histoire des forêts Françaises
• Philippe DEUFFIC, Docteur en Sociologie Chercheur à l’IRSTEA
• Alexis DUCOUSSO, Docteur en biologie végétale et génétique des populations, Chercheur à l’INRA , Propriétaire forestier , Président du Groupe Forêt de l’UICN
• Nathalie FRASCARIA-LACOSTE, Professeure d’écologie evolutive à Agroparistech, Directrice-Adjointe du Laboratoire Écologie, Systématique et Evolution (Université Paris-Sud)
• Bernard GAMBLIN, Ingénieur Général Honoraire des Ponts, des eauxs et des Forêts, Ancien directeur technique de l’ONF, Secrétaire Géneral de l’association Française des eaux et forêt
• Stephane HALLAIRE, Président de Reforest’Action
• Tammouz Eñaut HELOU, Fédération Nationale Entrepreneurs Des Territoires (FNEDT), en charge des Travaux Forestiers
• Patrice HIRBEC, Ingénieur Forestier, Membre du conseil administration de l’ONG Humanité et Biodiversité
• Paul-Emmanuel HUET, Ingénieur bois de l’École nationale supérieure des technologies industries du bois (ENTSIB) , Directeur Exécutif PEFC France (Certification Forestière)
• Antoine KREMER, Généticien, Directeur de recherches à l’Inra
• Bernard LABAT, Docteur en doit Public; ONG Humanité et biodiversité
• Julie MARSAUD, Ingénieure écologue

 

Membres du groupe de travail

• Nicolas BILOT, Union de la coopération forestière française (UCFF)
• Nicolas BLAIN, Responsable de la communication REFOREST’ACTION
• Marieke BLONDET, Anthropologue sociale Agroparistech Nancy
• Adeline FAVREL, Ingénieure Écologue , Coordonnatrice Forêt FNE
• Meriem FOURNIER, Ingénieure ENGREF et X , Directrice Agroparistech Nancy
• Marion GOSSELIN, Ingénieure des Ponts, des Eaux et des Forêts, Chercheure Biodiversité et Gestion Forestière IRSTEA
• Jonathan LENGLET, Docteur en Ophiographie Agroparistech Nancy
• Alain LESTURGEZ, Directeur Général Fédération Nationale Des Commune Forestières
• Bernard ROMAN-AMAT, Ingénieur Général Honoraire des Ponts, des Eaux et des Forêts, Président de la Section Forêt de l’Académie d’Agriculture
• Luc BOUVAREL, Ingénieur Forestier en retraite, Ex Directeur Général de Fransylva
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, seuls les signataires de la note sont engagés par son contenu. Leurs déclarations d’intérêts sont disponibles sur demande écrite adressée à l’association.

 

Personnes rencontrées dans le cadre des travaux

• Dominique de la ROCHETTE, Déléguée aux relations extérieures et à la communication de la FNCOFOR
• Michel HERMELINE, Ingénieur Général des Ponts, des Eaux et des Forêts, Secrétaire de la Section Forêt du CGAER
• Guy LANDMANN consulté Ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, Directeur-adjoint. GIP ECOFOF
• Myriam LEGAY, Ingénieure général des ponts, des Eaux et des Forêts, Directrice du Département Recherche Développement Innovation de L’ONF.
• Jean-Luc PEYRON, Ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts , Docteur en sciences économiques , Directeur du GIP ECOFOR
• Magali ROSSI, Ingénieure forestier (Agroparistech-Engref),Chargée des relation extérieures et du développement de FSC France (Certification forestière)

 

Relecture

Cette note a été discutée par le comité de lecture de La Fabrique Ecologique, composé de Géraud Guibert, Lucile Schmid, Guillaume Sainteny, Nicolas Blanc et Claire Larroque.
Elle sera relue et fera l’objet de suggestions de la part de la personnalité suivante :
• Anne-Catherine Loisier, Sénatrice de la Côte-d’Or et Présidente du groupe d’étude « Forêt – Filière bois » du Sénat
• Yves Rambaud, Président de la Coopérative Forestière Bourgogne-LimousinElle a enfin été validée par le Conseil d’administration de La Fabrique Ecologique.
 
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, cette publication sera mise en ligne sur le site de l’association (www.lafabriqueecologique.fr) afin de recueillir l’avis et les propositions des internautes. Sa version définitive sera publiée par la suite.

Climat

Politique Société

Territoires

Les communes, les intercommunalités et l’action climatique : comment accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre

LIRE LA NOTE

Notes ouvertes au débat collaboratif - Publié le 20 novembre 2019

Synthèse

La nouvelle Note de La Fabrique Ecologique "Les communes, les intercommunalités et l'action climatique : comment accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre" issue du groupe de travail présidé par Géraud Guibert est désormais disponible en ligne.
Chacun le sait, les collectivités locales jouent un rôle majeur en matière d’émissions de gaz à effet de serre et prennent de nombreuses initiatives. Les acteurs territoriaux se mobilisent de plus en plus, en France comme dans le monde. La question est alors de savoir si ces actions sont suffisantes pour être dans la ligne des objectifs fixés par l’accord de Paris.

 

Consommation

Énergie

Mobilité

Les Controverses Écologiques: Comment faciliter le développement d’initiatives énergétiques sur les territoires?

LIRE

Article publié - Publié le 18 novembre 2019

Synthèse

Ce 14 novembre, la Fabrique Ecologique en partenariat avec la Sorbonne Développement Durable proposait sa quatrième édition de Controverses Ecologiques autour de la question : « Comment faciliter le développement d’initiatives énergétiques sur les territoires ? ». Animé par Géraud Guibert, président de la Fabrique Ecologique, quatre personnalités étaient présentes: Marjolaine Meynier-Millefert, députée de l’Isère, Fanélie Carrey-Conte, Secrétaire Générale et directrice coopération à Enercoop, Michel Derdevet, Maître de Conférences à Sciences Po et Professeur au Collège d’Europe de Bruges et Marie Dégremont, chercheure au Centre de Sociologie des Organisations de Sciences Po Paris.
 
Dans une première partie de la Controverse, les intervenants ont relevé la multiplication des initiatives énergétiques locales ces dernières années. Pour Marie Dégremont, la volonté citoyenne de s’approprier les ressorts de la transition énergétique est devenue récurrente et cela nécessite de moins aborder la question sous un angle techniciste. Dans la même logique, Fanélie Carrey-Conte a relaté une partie de son expérience à Enercoop, qui développe des initiatives locales auprès des citoyens, et exprimé le caractère profondément démocratique de ce type de projets. Pour autant, Marjolaine Meynier-Millefert a souhaité questionner la place que doit avoir le citoyen dans un débat aussi technique et dont la responsabilité relève historiquement, notamment pour des questions de sécurité d’approvisionnement et de justice dans la distribution, de l’Etat.

Retrouvez un compte-rendu détaillé de l'évènement ici: