Politique Société

Petits déjeuners de la Fabrique Écologique : Catherine Larrère

Publié le 31 octobre 2019

Accueil > Publications > Petits déjeuners de la Fabrique Écologique : Catherine Larrère

Article publié

Ce mardi 22 octobre 2019, le Café Imago nous accueillait à nouveau pour une édition des petits déjeuners autour du thème « Comment réussir la transition écologique ». Notre invitée était Catherine Larrère, philosophe et professeure de philosophie émérite spécialisée dans les questions afférentes à l’écologie et à l’éthique environnementale.

 

La première partie de son intervention était portée sur la déconstruction des cadres de pensée qui régissent l’action politique et la transition écologique. En s’appuyant sur une citation de Saint-Simon, la philosophe a établi que les cadres politiques et le langage commun aux politiciens et aux scientifiques seraient propices à l’administration des choses plutôt qu’au gouvernement des Hommes. Ainsi, elle a demandé davantage de prudence lors de la reconnaissance a priori de liens de causalité entre différents phénomènes tels que la raréfaction des ressources ou la surpopulation et le réchauffement climatique. Bien que légitimes, ces réflexions effaceraient, selon la philosophe, la place écrasante des inégalités environnementales et sociales dans la réussite de la transition écologique. 

 

Retrouvez un compte-rendu détaillé de l’évènement ici:

Politique Société

Gouverner la transition écologique : démocratie ou autoritarisme

LIRE LA NOTE

Notes ouvertes au débat collaboratif - Publié le 6 février 2020

Synthèse

La nouvelle Note de La Fabrique Ecologique "Gouverner la transition écologique: démocratie ou autoritarisme" issue du groupe de travail présidé par Eric Vidalenc est désormais disponible en ligne.
Alors que la démocratie, telle qu’elle se matérialise aujourd’hui, traverse une crise de légitimité importante, certains voient dans le réchauffement climatique un nouveau facteur de déstabilisation de ce régime. Ce discours, récurrent dans les médias, affirme qu’une « dictature » ou qu’un régime autoritaire serait plus à même de répondre aux enjeux de transformation sociétaux. C’est en revenant à une définition exhaustive de la démocratie comme principe mais aussi comme processus politique, que cette note entend déconstruire ces propos et alimenter le débat autour de l’opportunité réciproque que représente un renforcement démocratique par et pour la transition écologique.

Politique Société

#38ème Atelier Co-Ecologique : « Gouverner la transition écologique: démocratie ou autoritarisme »

LIRE

Article publié - Publié le 6 février 2020

Synthèse

Lors du 38ème Atelier Co-Ecologique, une soixantaine de personnes étaient présentes dans la salle des fêtes de la Mairie du 2ème arrondissement. Animés par Anahita Grisoni, les débats ont porté sur la Note de La Fabrique Ecologique : « Gouverner la transition écologique : démocratie ou autoritarisme » présentée par Éric Vidalenc, président du groupe de travail. Lucile Schmid, vice-présidente de la Fabrique Ecologique et Loïc Blondiaux, professeur des Universités au Département de science politique de la Sorbonne (Paris I) étaient grands témoins.

 

Retrouvez un compte-rendu détaillé de l'évènement ici: