Agriculture

Climat

Consommation

Énergie

Mobilité

Santé environnementale

Les territoires ruraux et périurbains, terres d’innovation pour la mobilité durable

Publié le 9 juin 2017

Accueil > Publications > Les territoires ruraux et périurbains, terres d’innovation pour la mobilité durable

Note définitive - N°20

Cette note est issue des travaux d’un groupe de réflexion réuni dans le cadre de La Fabrique Ecologique entre avril 2015 et avril 2016.
TÉLÉCHARGER LA NOTE Download an english version

Signataires

• Marc Fontanès, président du groupe de travail, expert en mobilité durable
• Audrey Berry, rapporteure et co-rédactrice de la note, doctorante en économie au Centre international de recherche sur l’environnement et le développement (CIRED)
• Agathe Brenguier, rapporteure, chargée d’études au sein du cabinet Nomadeis
• Elisa Desgranges, chargé de développement, Koolicar
• Joseph D’halluin, chargé d’études au Réseau des départements et régions cyclables
• Jean-Luc di Paola Galloni, directeur du développement durable et des affaires publiques, Groupe Valeo
• François Ferrieux, président d’honneur du Syndicat mixte des transports collectifs de l’Oise (SMTCO) et président du Club de la « mobilité courante »
• Thierry Libaert, conseiller au Comité Economique et Social Européen
• Olivier Paul-Dubois-Taine, ingénieur général honoraire des Ponts et Chaussées
• Camille Rabineau Le Bris, urbaniste, conseillère municipale d’opposition à Antony (92)
• Axel Villareal, chercheur associé au Groupe d’études et de recherches permanent sur l’industrie et les salariés de l’automobile (GERPISA)
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, seuls les signataires de la note sont engagés par son contenu. Leurs déclarations d’intérêts sont disponibles sur demande écrite adressée à l’association.

 

Autres membres du Groupe de travail

• Frédéric Héran, maître de conférences à l’Université de Lille et chercheur au Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques (CLERSE)
 

Personnes auditionnées

• Gilles Aboucaya, chargé d’études modes actifs au Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA)
• Bruno Marzloff, sociologue, fondateur du cabinet Chronos
• Camille Thomé, directrice du Réseau des départements et régions cyclables
• Cédric Szabo, directeur de l’Association des maires ruraux de France (AMRF)

 

Relecture

Cette note a été discutée par le Comité de lecture de La Fabrique Ecologique, composé de Guillaume Duval, Marianne Greenwood, Géraud Guibert, Catherine Husson-Traoré, Joël Roman, Guillaume Sainteny et Lucile Schmid.
 
Elle a été relue et fait l’objet de suggestions et de conseils de la part des personnalités suivantes :
• Sandrine De-Boras, responsable Innovation chez France Transdev
• Frédéric Delaval, président de Greenovia et de Mobigreen, directeur du projet prioritaire commun de logistique urbaine La Poste
• Gilles Savary, député de la Gironde
 
Elle a enfin été validée par le Conseil d’administration de La Fabrique Ecologique.
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, la note a été ouverte aux commentaires jusqu’à la fin du mois d’octobre 2016 sur le site de l’association (www.lafabriqueecologique.fr).
La version définitive, présentée ci-dessous, prend en compte en outre les remarques formulées lors de l’atelier co-écologique organisé le 28 juin 2016 à la Mairie du IIème arrondissement de Paris.
La Fabrique Ecologique tient à remercier l’ensemble des contributeurs pour leurs remarques et commentaires avisés qui ont permis d’améliorer cette publication.

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Économie, Finances

Politique Société

Territoires

37ème Atelier Co-Ecolo : Quelle prise en compte de la voix de l’environnement dans l’entreprise ?

LIRE

Article publié - Publié le 18 septembre 2019

Synthèse

Ce mardi 17 septembre 2019, une cinquantaine de personnes étaient présentes à la Maison des Acteurs du Paris Durable pour participer à notre 37ème Atelier Co-Ecologique et débattre de la Note "Quelle prise en compte de la voix de l'environnement dans l'entreprise ?". Cet Atelier a réuni les membres du Groupe de travail dont la Note est issue, ainsi que deux grands témoins : Patricia Savin, Présidente d'Orée, et Pierre Victoria, Directeur Développement Durable chez Véolia.

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Économie, Finances

Territoires

Quelle prise en compte de la voix de l’environnement dans l’entreprise ?

LIRE LA NOTE

Notes ouvertes au débat collaboratif - Publié le 18 septembre 2019

Synthèse

La nouvelle Note de La Fabrique Ecologique "Quelle prise en compte de la voix de l'environnement dans l'entreprise" issue du groupe de travail coprésidé par Mathilde Craker et Gérard Langlais est désormais disponible en ligne.
A la suite du vote définitif de la loi « Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises » dite loi PACTE, l’article 1833 du Code civil dispose que non seulement « Toute société doit avoir un objet licite et être constituée dans l'intérêt commun des associés » mais aussi que « La société est gérée dans son intérêt social, en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité ». Les enjeux sociaux sont portés dans l’entreprise notamment par les instances représentatives du personnel, y compris dans des conseils d’administration. Mais qu’en est-il des enjeux environnementaux ?