Consommation

Énergie

Mobilité

Les Controverses Écologiques: Comment faciliter le développement d’initiatives énergétiques sur les territoires?

Publié le 18 novembre 2019

Accueil > Publications > Les Controverses Écologiques: Comment faciliter le développement d’initiatives énergétiques sur les territoires?

Article publié

Ce 14 novembre, la Fabrique Ecologique en partenariat avec la Sorbonne Développement Durable proposait sa quatrième édition de Controverses Ecologiques autour de la question : « Comment faciliter le développement d’initiatives énergétiques sur les territoires ? ». Animé par Géraud Guibert, président de la Fabrique Ecologique, quatre personnalités étaient présentes: Marjolaine Meynier-Millefert, députée de l’Isère, Fanélie Carrey-Conte, Secrétaire Générale et directrice coopération à Enercoop, Michel Derdevet, Maître de Conférences à Sciences Po et Professeur au Collège d’Europe de Bruges et Marie Dégremont, chercheure au Centre de Sociologie des Organisations de Sciences Po Paris.
 
Dans une première partie de la Controverse, les intervenants ont relevé la multiplication des initiatives énergétiques locales ces dernières années. Pour Marie Dégremont, la volonté citoyenne de s’approprier les ressorts de la transition énergétique est devenue récurrente et cela nécessite de moins aborder la question sous un angle techniciste. Dans la même logique, Fanélie Carrey-Conte a relaté une partie de son expérience à Enercoop, qui développe des initiatives locales auprès des citoyens, et exprimé le caractère profondément démocratique de ce type de projets. Pour autant, Marjolaine Meynier-Millefert a souhaité questionner la place que doit avoir le citoyen dans un débat aussi technique et dont la responsabilité relève historiquement, notamment pour des questions de sécurité d’approvisionnement et de justice dans la distribution, de l’Etat.

Retrouvez un compte-rendu détaillé de l’évènement ici:

Énergie

Transition énergétique : Le rôle incontournable de l’effet rebond

LIRE

Décryptage - N°24 - Publié le 29 novembre 2019

Synthèse

L’effet rebond, une fuite en avant de la consommation énergétique ?
L’effet rebond, ou « paradoxe de l’efficacité énergétique », trouve son origine au XIXème siècle, dans l’ouvrage The Coal Question écrit par l’économiste anglais William Stanley Jevons. Il y a utilisé l’exemple du remplacement de la machine à vapeur de Thomas Newcomen par celle de James Watt pour démontrer sa théorie. Quand Watt a créé une locomotive à vapeur qui utilisait moins de charbon pour faire les mêmes tâches que sa prédécesseure, cet avancement aurait dû aider le pays à utiliser le charbon existant avec modération.
C’est l’effet inverse qui a eu lieu puisque les puissances des machines et les consommations de charbon subséquentes n’ont fait qu’augmenter depuis. L’effet rebond est ainsi le phénomène pour lequel les économies d’énergie prévues par l’utilisation d’une nouvelle technologie sont partiellement ou complètement compensées à la suite d'une adaptation du comportement de la société.

Climat

Énergie

Transition écologique : quelle régulation pour la publicité automobile ?

LIRE

Article de l’Oeil - N°29 - Publié le 4 septembre 2019

Synthèse

Article publié en juillet 2019 dans Transportation Research Part D : Transport and Environment par G. Pedros-Perez, P. Martínez-Jiméneza et P. Aparicio-Martinez sous le titre "The potential of car advertising in pursuing transport policy goals : Code of good practices in the Spanish context"1.