Climat

Économie, Finances

L’épargne au service de la transition énergetique la finance verte, un levier puissant et citoyen.

Publié le 10 novembre 2015

Accueil > Publications > L’épargne au service de la transition énergetique la finance verte, un levier puissant et citoyen.

Note définitive - N°11

Cette note est issue des travaux d’un groupe de réflexion réuni dans le cadre de La Fabrique Ecologique entre février 2014 et mars 2015.
TÉLÉCHARGER LA NOTE Download an english version

Signataires

• Philippe Zaouati, Directeur Général, Mirova, Président du groupe de travail
• Patrice Auclair, Directeur, Institut de la Monétarisation
• Rodolphe Bocquet, Directeur Général, Beyond Ratings
• Thomas Braschi, Managing Partner, GreenFlex
• Pierre-Samuel Guedj, Président, Affectio Mutandis
• Hervé Guez, Directeur de la Recherche, Mirova
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, seuls les signataires de la note sont engagés par son contenu. Leurs déclarations d’intérêts sont disponibles sur demande écrite adressée à l’association.
 

Autres membres du groupe de travail

• Emmanuel Mermet, Economiste, CFDT
• Alain Patricot, Président, Kappa Finance
• Florence Rollin, Fondatrice, D’DLine 2020
• Jean-Pierre Sicard, Directeur Général Délégué, CDC Climat

 

Personnes rencontrées dans le cadre de ces travaux

• Orith Azoulay, Responsable Recherche ESG, Natixis
• Pascal Canfin, World Research Institute, ancien Ministre
• Tanguy Claquin, Responsable Finance Durable, Crédit Agricole CIB
• Mounir Corm, Directeur-adjoint Infrastructures, Mirova
• Pierre Ducret, Directeur Général, CDC Climat
• Marc-Antoine Franc, Directeur et associé, Greenflex
• Eric Loiselet, Réseau des Administrateurs pour l’Investissement Responsable (RAIR)
• Thierry Philiponnat, Directeur Exécutif Europe, 2° Investing
• Maximilien Rouer, Directeur Général Délégué, GreenFlex
• Lucile Schmid, Vice-Présidente de La Fabrique Ecologique

 

Relecture

Cette note a été discutée par le comité de lecture de La Fabrique Ecologique, composé de Camille Duday, Guillaume Duval, Géraud Guibert, Marc-Olivier Padis, Guillaume Sainteny et Lucile Schmid.
Elle a été relue et a fait l’objet de suggestions et de conseils de la part des personnalités suivantes :
• Dominique Dron, membre du Conseil Général de l’Economie
• Pierre Ducret, président directeur général de CDC Climat
• Philippe Germa, directeur général de WWF France
Elle a été validée par le Conseil d’administration de La Fabrique Ecologique le 30 avril 2015.
Le groupe de travail, par la voix de son président, Philippe Zaouati, tient à remercier : Géraud Guibert, Jenny Joussemet, Marianne Greenwood et Agathe Brenguier pour leur aide et leurs conseils.
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, la note a été ouverte aux commentaires jusqu’à la fin du mois de août 2015 sur le site de l’association (www.lafabriqueecologique.fr) afin de recueillir l’avis et les propositions des internautes.

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Économie, Finances

Politique Société

Territoires

37ème Atelier Co-Ecolo : Quelle prise en compte de la voix de l’environnement dans l’entreprise ?

LIRE

Article publié - Publié le 18 septembre 2019

Synthèse

Ce mardi 17 septembre 2019, une cinquantaine de personnes étaient présentes à la Maison des Acteurs du Paris Durable pour participer à notre 37ème Atelier Co-Ecologique et débattre de la Note "Quelle prise en compte de la voix de l'environnement dans l'entreprise ?". Cet Atelier a réuni les membres du Groupe de travail dont la Note est issue, ainsi que deux grands témoins : Patricia Savin, Présidente d'Orée, et Pierre Victoria, Directeur Développement Durable chez Véolia.

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Économie, Finances

Territoires

Quelle prise en compte de la voix de l’environnement dans l’entreprise ?

LIRE LA NOTE

Notes ouvertes au débat collaboratif - Publié le 18 septembre 2019

Synthèse

La nouvelle Note de La Fabrique Ecologique "Quelle prise en compte de la voix de l'environnement dans l'entreprise" issue du groupe de travail coprésidé par Mathilde Craker et Gérard Langlais est désormais disponible en ligne.
A la suite du vote définitif de la loi « Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises » dite loi PACTE, l’article 1833 du Code civil dispose que non seulement « Toute société doit avoir un objet licite et être constituée dans l'intérêt commun des associés » mais aussi que « La société est gérée dans son intérêt social, en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité ». Les enjeux sociaux sont portés dans l’entreprise notamment par les instances représentatives du personnel, y compris dans des conseils d’administration. Mais qu’en est-il des enjeux environnementaux ?