Agriculture

Biodiversité

Territoires

Le loup en France, pour une gestion soutenable de sa présence

 

 

Publié le 11 septembre 2018

Accueil > Publications > Le loup en France, pour une gestion soutenable de sa présence

Note définitive - N°27

Cette note est issue des travaux d’un groupe de réflexion réuni dans le cadre de La Fabrique Ecologique entre avril 2017 et décembre 2017.
TÉLÉCHARGER LA NOTE Download PDF (ENGLISH)

Signataires

• Bruno Commandré – Eleveur d’ovins à Meyrueis (48)
• Nadine Ditisheim – Avocate honoraire, médiatrice
• Jean-Jacques Fresko – Journaliste, président du groupe de travail
• Laurent Garde – Ecologue
• François Letourneux – Ingénieur général du Génie rural, des eaux et forêts.
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, seuls les signataires de la note sont engagés par son contenu. Leurs déclarations d’intérêts sont disponibles sur demande écrite adressée à l’association.

 

Autres membres du groupe de travail

• Nirmala Séon-Massin – Ecologue
• Marisa Fonseca – Rapporteure
 
Jean-Jacques Fresko est associé de l’Agence Nature et rédacteur en chef de la Lettre hebdoma-daire Acteurs de la nature ; Bruno Commandré est administrateur de la Fédération nationale ovine, élu municipal, président de site N2000, ZPS « oiseaux », et du site « Gorges du Tarn et de la Jonte » ; Laurent Garde est directeur adjoint du Centre d’études et de réalisations pastorales Alpes-Méditerranée (CERPAM) ; François Letourneux est vice-président du Comité français de l’UICN et président de la Fête de la nature ; Nirmala Séon-Massin est directrice adjointe des études et de la recherche à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).
Tous les membres du groupe de travail ont participé à titre personnel. Les positions exprimées dans la présente note n’engagent en rien les structures auxquelles ils col-laborent par ailleurs.

 

Personnes auditionnées dans le cadre de ces travaux

• Michèle Boudoin – présidente de la Fédération nationale ovine
• José Bové – député européen
• Marion Fargier – responsable juridique de l’ASPAS (Association pour la sauvegarde et la pro-tection des animaux sauvages)
• Jean-Philippe Grillet – ancien directeur de Réserves naturelles de France
• Eric Marboutin – responsable du groupe « Loup, Lynx » à l’ONCFS
• Michel Meuret – agronome et écologue, chercheur à l’INRA

 

Relecture

Cette note a été suivi par Marisa Fonseca, chargé de mission à La Fabrique Ecologique. Et elle a été discutée par le comité de lecture de La Fabrique Ecologique, composé de Guillaume Duval, Marianne Greenwood, Géraud Guibert, Anne-Catherine Husson-Traoré, Joël Roman, Guillaume Sainteny et Lucile Schmid.
Elle sera relue et fera l’objet de suggestions et de conseils de la part des personnalités suivantes :
• Jean-Michel Bertrand – réalisateur du documentaire « La Vallée des loups »
• Claude Font – Fédération nationale ovine
Elle a enfin été validée par le Conseil d’administration de La Fabrique Ecologique.
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, la note a été ouverte jusqu’à la fin du mois de juin 2018 sur le site de l’association (www.lafabriqueecologique.fr). La Fabrique Ecologique tient à remercier l’ensemble des contributeurs pour leurs remarques et commentaires avisés qui ont permis d’améliorer cette publication.

Territoires

Réparer la ville pour une régénération des lotissements

LIRE LA NOTE

Note définitive - Publié le 23 septembre 2019

Synthèse

67.000 hectares par an : c’est la surface moyenne artificialisée chaque année en France. Ce mouvement s’accélère depuis le début des années 1990 et ses conséquences dramatiques sont de mieux en mieux documentées : perte des terres agricoles, diminution des ressources en eau  potable, contribution aux phénomènes d’inondation, appauvrissement de la biodiversité, allongement des distances domicile-travail générant une hausse des émissions de CO2, hausse des dépenses d’équipements et de services publics, etc.

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Économie, Finances

Politique Société

Territoires

37ème Atelier Co-Ecolo : Quelle prise en compte de la voix de l’environnement dans l’entreprise ?

LIRE

Article publié - Publié le 18 septembre 2019

Synthèse

Ce mardi 17 septembre 2019, une cinquantaine de personnes étaient présentes à la Maison des Acteurs du Paris Durable pour participer à notre 37ème Atelier Co-Ecologique et débattre de la Note "Quelle prise en compte de la voix de l'environnement dans l'entreprise ?". Cet Atelier a réuni les membres du Groupe de travail dont la Note est issue, ainsi que deux grands témoins : Patricia Savin, Présidente d'Orée, et Pierre Victoria, Directeur Développement Durable chez Véolia.