Économie circulaire

Déchets : pour la reconnaissance des « recyclats ». Donner une vraie place aux matières premières issues du recyclage

Publié le 10 décembre 2014

Accueil > Publications > Déchets : pour la reconnaissance des « recyclats ». Donner une vraie place aux matières premières issues du recyclage

Note définitive - N°4

Cette note est issue des travaux d’un groupe de réflexion réuni dans le cadre de La Fabrique Ecologique entre septembre 2013 et avril 2014.
TÉLÉCHARGER LA NOTE Download an english version

Signataires

• Dorothée Courilleau, avocat en droit de l’environnement, Présidente du groupe de travail
• Gaëlle Brigant, juriste et consultante en environnement et sécurité
• Christèle Chancrin, fiscaliste – expert éco-contributions filières REP, dirigeante E3 Conseil
• Corinne Frimin, expert contributions et taxes, Thot Expertise
• Louise Tschanz, juriste, avocate en droit de l’environnement
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, seuls les signataires de la note sont engagés par son contenu. Leurs déclarations d’intérêts sont disponibles sur demande écrite adressée à l’association.

 

Autres membres du groupe de travail

• Dominique Bureau, conseil économique pour le développement durable, délégué général, ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie
• Laura Caniot, chargée de mission, prévention des déchets, Cniid (Centre national d’information indépendante sur les déchets)
• Emmanuel Constantin, étudiant ingénieur, Polytechnique
• Nathalie Debaille Sidos, secrétaire générale, Syndicat des recycleurs du BTP
• Caroline De Courtois, juriste
• Marc Fredj, avocat, Reedsmith
• Cyril Hergott, conseil en stratégies de développement durable/RSE appliquées aux bâtiments tertiaires, co-fondateur de l’association Riposte verte
• Bertrand Reygner, directeur technique, Ecologic
• Romuald Ribault, directeur marketing, Ecologic

 

Personnes rencontrées dans le cadre de ces travaux

• Christine Cros, cheffe du bureau planification et gestion des déchets, direction générale de la prévention et des risques, ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie
• Nicolas Garnier, président de l’association AMORCE
• Vincent Le Blan, délégué général de la FNADE (Fédération Nationale des Activités de la Dépollution et de l’Environnement)
• Loïc Lejay, chargé de mission développement recyclage et valorisation des déchets, direction générale de la prévention et des risques, ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie
• Gérard Miquel, président du Conseil national des déchets
• Daniel Richard, marketing & sales, Arcelor Mittal
• Michel Valache, président de la FNADE (Fédération Nationale des Activités de la Dépollution et de l’Environnement)

 

Relecture

Cette note a été discutée par le comité de lecture de La Fabrique Ecologique, composé de Guillaume Duval, Géraud Guibert, Marc-Olivier Padis, Guillaume Sainteny et Lucile Schmid.
Elle a enfin été validée par le Conseil d’administration de La Fabrique Ecologique du 31 mars 2014.
Le groupe de travail, par la voix de sa présidente, Dorothée Courilleau, tient à remercier : Géraud Guibert, Jenny Joussemet, Marie-Caroline Lopez pour leur aide et leur conseil.
 
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, la note a été ouverte jusqu’à la fin du mois de juillet 2014 sur le site de l’association (www.lafabriqueecologique.fr). Parmi la dizaine d’amendements et de contributions reçues, des suggestions des personnes suivantes ont été retenues : M. Rémy Le Moigne et Mme Sylviane Oberlé.
La Fabrique Ecologique tient à remercier l’ensemble des contributeurs pour leurs remarques et commentaires avisés qui ont permis d’améliorer cette publication.

 

PREAMBULE : PERIMETRE DES TRAVAUX
Il convient de préciser avant toute chose que la présente note a été rédigée dans une optique essentiellement juridique. Elle pour but de considérer l’état du droit actuel et d’envisager dans quelle mesure des adaptations pourraient y être apportées afin de permettre une meilleure prise en considération des matières premières issues du recyclage.
L’objectif du travail réalisé est de permettre aux pouvoirs publics de disposer d’une note regroupant des réflexions partagées afin de permettre à la France de s’engager concrètement dans des actions favorisant un plus grand recyclage de ses déchets.

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Économie, Finances

Politique Société

Territoires

37ème Atelier Co-Ecolo : Quelle prise en compte de la voix de l’environnement dans l’entreprise ?

LIRE

Article publié - Publié le 18 septembre 2019

Synthèse

Ce mardi 17 septembre 2019, une cinquantaine de personnes étaient présentes à la Maison des Acteurs du Paris Durable pour participer à notre 37ème Atelier Co-Ecologique et débattre de la Note "Quelle prise en compte de la voix de l'environnement dans l'entreprise ?". Cet Atelier a réuni les membres du Groupe de travail dont la Note est issue, ainsi que deux grands témoins : Patricia Savin, Présidente d'Orée, et Pierre Victoria, Directeur Développement Durable chez Véolia.

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Économie, Finances

Territoires

Quelle prise en compte de la voix de l’environnement dans l’entreprise ?

LIRE LA NOTE

Notes ouvertes au débat collaboratif - Publié le 18 septembre 2019

Synthèse

La nouvelle Note de La Fabrique Ecologique "Quelle prise en compte de la voix de l'environnement dans l'entreprise" issue du groupe de travail coprésidé par Mathilde Craker et Gérard Langlais est désormais disponible en ligne.
A la suite du vote définitif de la loi « Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises » dite loi PACTE, l’article 1833 du Code civil dispose que non seulement « Toute société doit avoir un objet licite et être constituée dans l'intérêt commun des associés » mais aussi que « La société est gérée dans son intérêt social, en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité ». Les enjeux sociaux sont portés dans l’entreprise notamment par les instances représentatives du personnel, y compris dans des conseils d’administration. Mais qu’en est-il des enjeux environnementaux ?