Politique Société

2017, la triple rupture de l’écologie en politique

 

 

Publié le 10 avril 2019

Accueil > Publications > 2017, la triple rupture de l’écologie en politique

Note définitive - N°30

Cette note est issue des travaux d’un groupe de réflexion réuni dans le cadre de La Fabrique Ecologique entre octobre 2017 et mai 2018.
TÉLÉCHARGER LA NOTE Download an english version

Signataires :

• Géraud Guibert, Président de La Fabrique Ecologique et du Groupe de travail
• Daniel Boy, Directeur de recherche émérite au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po) et enseignant à Sciences Po
• Sylvie Ollitrault, Directrice de recherche au CNRS-Sciences politiques, directrice de l’UMR
• Denis Pingaud, Spécialiste des questions de communication, Vice-président de La Fabrique Ecologique
• Odile Plichon, Journaliste
• Lucile Schmid, Coprésidente de la fondation verte européenne, conseillère de la rédaction d’Esprit, Vice-présidente de La Fabrique Ecologique
• Bruno Villalba – Professeur de sciences politiques à AgroParisTech et membre du Centre d’Etudes et de Recherches Administratives Politiques et Sociales
Conformément aux règles de la Fabrique Ecologique, seuls les signataires de la note sont engagés par son contenu. Leurs déclarations d’intérêts sont disponibles sur demande écrite adressée à l’association.

Personnes rencontrées dans le cadre de ces travaux :

• Jean-Paul Besset, Ancien député européen
• Dominique Bourg, Philosophe
• Pascal Canfin, Directeur général WWF France
• Hervé Kempf, Journaliste
• Yannick Jadot, Député européen
• Corinne Lepage, Ancienne ministre
• Hélène Thouy, Responsable du parti animaliste

Les directeurs de campagne ou chargés du projet présidentiel :

• Manuel Bompard (Jean-Luc Mélenchon)
• Mathieu Hanotin (Benoît Hamon)
• Arnaud Leroy (Emmanuel Macron)
• Serge Grouard (François Fillon) et Nicolas Bay (Marine Le Pen) ont été sollicités mais n’ont pas donné suite.

 

Relecture

Cette note a été discutée par le comité de lecture de La Fabrique Ecologique, composé de Nicolas Blanc, Guillaume Duval, Marianne Greenwood, Géraud Guibert, Catherine Husson-Traoré, Joël Roman, Guillaume Sainteny et Lucile Schmid.

 

Elle sera relue et fera l’objet de suggestions de la part de la personnalité suivante :

    • Monica Frassoni, Co-Présidente du Parti vert européen
Elle a enfin été validée par le Conseil d’administration de La Fabrique Ecologique.
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, la note a été ouverte jusqu’à la fin du mois de juillet 2018 sur le site de l’association (www.lafabriqueecologique.fr). La Fabrique Ecologique tient à remercier l’ensemble des contributeurs pour leurs remarques et commentaires avisés qui ont permis d’améliorer cette publication

Politique Société

Petits déjeuners de la Fabrique Écologique : Catherine Larrère

LIRE

Article publié - Publié le 31 octobre 2019

Synthèse

Ce mardi 22 octobre 2019, le Café Imago nous accueillait à nouveau pour une édition des petits déjeuners autour du thème « Comment réussir la transition écologique ». Notre invitée était Catherine Larrère, philosophe et professeure de philosophie émérite spécialisée dans les questions afférentes à l’écologie et à l’éthique environnementale.

 

La première partie de son intervention était portée sur la déconstruction des cadres de pensée qui régissent l’action politique et la transition écologique. En s’appuyant sur une citation de Saint-Simon, la philosophe a établi que les cadres politiques et le langage commun aux politiciens et aux scientifiques seraient propices à l’administration des choses plutôt qu’au gouvernement des Hommes. Ainsi, elle a demandé davantage de prudence lors de la reconnaissance a priori de liens de causalité entre différents phénomènes tels que la raréfaction des ressources ou la surpopulation et le réchauffement climatique. Bien que légitimes, ces réflexions effaceraient, selon la philosophe, la place écrasante des inégalités environnementales et sociales dans la réussite de la transition écologique. 

 

Retrouvez un compte-rendu détaillé de l'évènement ici:

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Économie, Finances

Politique Société

Territoires

37ème Atelier Co-Ecolo : Quelle prise en compte de la voix de l’environnement dans l’entreprise ?

LIRE

Article publié - Publié le 18 septembre 2019

Synthèse

Ce mardi 17 septembre 2019, une cinquantaine de personnes étaient présentes à la Maison des Acteurs du Paris Durable pour participer à notre 37ème Atelier Co-Ecologique et débattre de la Note "Quelle prise en compte de la voix de l'environnement dans l'entreprise ?". Cet Atelier a réuni les membres du Groupe de travail dont la Note est issue, ainsi que deux grands témoins : Patricia Savin, Présidente d'Orée, et Pierre Victoria, Directeur Développement Durable chez Véolia.