Climat

Énergie

Mobilité

Santé environnementale

Territoires

Vive le velo ! une politique publique ambitieuse pour la petite reine.

 

 

Publié le 9 décembre 2017

Accueil > Publications > Vive le velo ! une politique publique ambitieuse pour la petite reine.

Note définitive - N°25

Cette note est issue des travaux d’un groupe de réflexion réuni dans le cadre de La Fabrique Ecologique entre avril 2016 et mars 2017.
TÉLÉCHARGER LA NOTE Download an english version

Signataires

• Yoann ROUILLAC – Designer Stratégique, Président de MyWom
• Claire SCHREIBER – Chargée d’études au Club des Villes et Territoires Cyclables
• Laurent DARELLIS – Consultant en stratégie de communication d’influence
• Clément NICOLA – Consultant politique publique
• Laurent ZIBELL – Membre de l’Adav (Lille) et de l’ADFC (Allemagne)
• Marion HENRY-RINGEVAL – Designer de service chez Vraiment Vr aiment, agence de de-sign de politiques publiques
 
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, seuls les signataires de la note sont engagés par son contenu. Leurs déclarations d’intérêts sont disponibles sur demande écrite adressée à l’association.

 

Autres membres du groupe de travail

• Charles MAGUIN – Président de Paris en Selle

 

Personnes auditionnées dans le cadre de ces travaux

• Maxime GÉRARDIN – auteur du rapport « l’indemnité kilométrique vélo : les enjeux, les im-pacts »
 

Relecture

Cette note a été discutée par le comité de lecture de La Fabrique Ecologique, composé de Guil-laume Duval, Marianne Greenwood, Géraud Guibert, Anne-Catherine Husson-Traore, Joël Roman, Guillaume Sainteny et Lucile Schmid.

 

Elle a été relue et a fait l’objet de suggestions et de conseils de la part des personnalités suivantes :
• Catherine PILON – Maire-adjointe de Montreuil en charge des transports et des déplacements
• Olivier SCHNEIDER – Président de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB)
 
Elle a enfin été validée par le Conseil d’administration de La Fabrique Ecologique.
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, la note a été ouverte jusqu’à la fin du mois d’octobre 2017 sur le site de l’association (www.lafabriqueecologique.fr). Parmi les amendements et les contributions reçues, des suggestions des personnes suivantes ont été retenues : Denis Bon-nelle.
La Fabrique Ecologique tient à remercier l’ensemble des contributeurs pour leurs remarques et commentaires avisés qui ont permis d’améliorer cette publication.

Agriculture

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Énergie

Europe

Dossier n°4 : « L’action écologique des régions »

LIRE

Article publié - Publié le 31 mai 2021

Synthèse

À l’occasion des futures élections régionales, La Fabrique Écologique publie son dossier "L’action écologique des régions. Les enjeux et les bonnes pratiques - Neuf propositions structurantes, concrètes et innovantes". Un Atelier Co-Écologique a également été organisé le 26 mai 2021 avec nos deux grands témoins, Chantal Jouanno et Michel Badré, qui ont été invités à débattre sur les différents thèmes du dossier. 

Agriculture

Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Économie, Finances

Énergie

Dossier n°4 : « L’action écologique des régions »

LIRE

Article publié - N°4 - Publié le 27 mai 2021

Synthèse

Alors que les élections régionales se dérouleront très prochainement, il est important de rappeler que les compétences des régions en matière écologique sont très importantes, en particulier en matière de transport, de formation et d’apprentissage, d’aménagement du territoire et de développement économique. Elles doivent donc jouer un rôle clé dans la transition écologique.
Le présent dossier vise à informer les électrices et les électeurs, nourrir leur réflexion, alimenter les débats et permettre ainsi que ce sujet si essentiel soit au cœur des prochaines campagnes électorales. Pour cela, il analyse les bonnes pratiques déjà suivies par les différentes régions dans ce domaine et met l’accent sur quelques propositions structurantes, innovantes et concrètes.
Pour être mises en œuvre dans de bonnes conditions, les actions écologiques devront enfin prendre impérativement en compte leurs impacts sur les plus défavorisés. Une bonne façon d’y parvenir est de privilégier la co-construction citoyenne, avec des modalités adaptées.