12

juin

2018

Les controverses écologiques

Évènement passé

Comment faire évoluer notre mode d’alimentation ?

Les intervenants

Denis Couvet

Agronome et membre de l'Académie d'Agriculture

Dalibor Frioux

Consultant et écrivain, co-auteur du rapport Terra Nova "La viande au menu de la transition alimentaire"

Guillaume Garot

Député de la Mayenne, ancien Ministre délégué à l'Agroalimentaire

Monique Limon

Députée , responsable pour le groupe LREM du projet de loi agriculture et alimentation.

Marie-Eve Laporte

Maître de conférences à l'IAE Paris - Sorbonne Business School, Docteur en sciences de gestion, spécialisée en comportement alimentaire du consommateur

Revivez la controverse en vidéo
Le mardi 12 juin 2018, La Fabrique Ecologique était à la Maison des Associations du 10ème pour la troisième édition des Controverses Ecologiques : « Comment faire évoluer notre mode d’alimentation ?».
Géraud Guibert a lancé les débats en rappelant les enjeux autour de l’alimentation, notamment qu’il n’était pas seulement question de santé et d’environnement mais aussi de plaisir et d’identité. Marie-Eve Laporte a évoqué le rôle de la régulation sociale dans les comportements alimentaires. Guillaume Garot a insisté sur la certification Haute Valeur Environnementale et la nécessité de fixer des règles pour faire évoluer les comportements. Denis Couvet a émis le souhait de voir les agriculteurs être rémunérés pour leurs services environnementaux et Dalibor Frioux a dessiné un parallèle entre transition énergétique et transition alimentaire, mettant l’accent sur le bio et la réduction de la consommation de viande.
La parole a ensuite été donnée à la salle avec de nombreuses questions et remarques qui ont élargi et enrichi le débat : l’objectif de 100% bio est-il réaliste ? Quel rôle pour les associations de consommateurs ? Comment prendre en compte le bien-être animal ?Pourquoi rémunérer les services environnementaux ? Comment utiliser les nudges pour faire évoluer les comportements des consommateurs ? La viande cultivée en laboratoire est-elle une solution d’avenir ?