23

septembre

2019

Les petits déjeuners

Évènement passé

Damien Carême, Député européen et ancien maire de Grande-Synthe, invité de notre cycle de petits déjeuners,

Notre invité

Damien Carême

Député européen et ancien maire de Grande-Synthe

Voir la vidéo
Ce lundi 23 septembre 2019, le Café Imago nous accueillait pour une nouvelle édition des petits-déjeuners de La Fabrique Ecologique autour du thème « Comment réussir la transition écologique ? ». Notre invité était Damien Carême, député européen et ancien maire de la ville de Grande-Synthe.
Dans une première partie, Damien Carême est revenu sur la politique écologique et sociale qu’il a menée à Grande-Synthe lors de ses mandats de maire. Dans un territoire présentant un taux de chômage et de pauvreté supérieur à la moyenne nationale, l’écologie sociale doit rendre du « pouvoir de vivre » aux habitants. L’ancien maire a détaillé son bilan dans les différents domaines de la vie locale comme l’alimentation avec la mise en place de jardins partagés ou le 100% bio dans les écoles, de la mobilité avec la gratuité des transports à l’échelle de l’agglomération de Dunkerque ou encore l’éducation et la formation des riverains aux pratiques écologiques.
Géraud Guibert l’a ensuite interrogé sur la manière de généraliser ces bonnes pratiques au niveau des collectivités locales. Pour Damien Carême, si certains territoires possèdent un avantage financier, la mise en place d’une politique audacieuse est surtout une question de choix et de courage politique de la part des élus. Cette politique doit s’appuyer sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs locaux du territoire. Lors de longs échanges avec le public, l’élu est revenu sur ses premiers mois en tant que député européen, détaillant l’utilité d’un dialogue à cette échelle, mais regrettant la longueur du processus décisionnel. Il a également souligné l’importance de l’éducation populaire dans la transition écologique, notamment pour l’intégration des citoyens dans les projets locaux. Le débat a d’autre part soulevé plusieurs points sur les mécanismes d’accompagnement à la reconversion écologique, la rénovation énergétique des logements ou le bilan de la mise en place du transport gratuit.
Pour clore ce petit-déjeuner, nous avons proposé à Damien Carême de formuler trois vœux. Il a d’abord demandé aux citoyens d’exiger de leurs élus qu’ils votent des mesures écologiques et sociales ambitieuses à l’échelle de leur territoire. Son vœu à Emmanuelle Macron est qu’il fasse preuve de courage politique pour changer radicalement le système. Le dernier vœu au Secrétaire général de l’ONU, alors même qu’un sommet spécial pour le climat était organisé aux Nations-Unies, serait qu’il parvienne à mobiliser les chefs d’État pour des accords internationaux ambitieux.