01

avril

2019

Les ateliers co-écologiques

Évènement passé

#34ème Atelier Co-Ecologique : Quel rôle pour la forêt dans la transition écologique en France

Les intervenants

Hervé le Bouler et Charles Dereix

Co-auteurs de la Note

Yves Rambaud

Président de la Coopérative Forestière Bourgogne-Limousin

Dominique Jarlier

Président de la Fédération nationale des communes forestières

Revivez l'atelier en vidéo Télécharger la note
Lundi 1 avril 2019, soixante-dix personnes étaient réunies à l’Espace Jemmapes pour participer à notre 34ème Atelier Co-Ecologique pour débattre de la note « Quel rôle pour la forêt dans la transition écologique en France ? ».
Les échanges étaient animés par le journaliste Jean-Jacques Fresko.
En introduction, le président du groupe de travail Hervé le Bouler a replacé la forêt dans une perspective longue et a réalisé un état des lieux des enjeux forestiers. Il a rappelé que contrairement à une idée largement répandue au sein de la société française, la surface de la forêt métropolitaine augmente chaque année de 100 000 hectares. Par la suite, le débat a largement porté sur l’importance de la gestion forestière à l’heure de l’urgence climatique, mise en avant dans le dernier rapport du GIEC. Nos intervenants ont ainsi souligné les liens intrinsèques entre la transition écologique et la préservation d’une biodiversité forestière française particulièrement riche. Ils sont également revenus sur la difficulté à concilier des intérêts économiques et écologiques divergents.
Afin de répondre à ces enjeux, le groupe de travail de La Fabrique Ecologique a avancé trois propositions fortes : placer la forêt au cœur de la transition en privilégiant les solutions fondées sur la nature ; rendre obligatoire des plans de gestion collective pour la forêt privée ; et investir chaque année 3 à 4 milliards d’euros dans ce secteur de la transition.
L’Atelier a été régulièrement enrichi par les interventions de la salle qui ont permis d’élargir le spectre des sujets abordés. Les débats ont notamment porté sur la question du bois-énergie dans la transition écologique, ainsi que sur la nécessité de réinterroger les pratiques forestières. La dimension sociale de ces enjeux a également été soulignée : il est aujourd’hui essentiel de replacer la forêt au cœur d’un débat politique et citoyen.
Pour conclure cet Atelier passionnant, nos intervenants sont revenus sur l’urgence d’élargir le débat à de nouveaux acteurs hors du monde forestier : Yves Rambaud a souligné les besoins de dialogue et d’innovation ; Charles Dereix a appelé à faire de la forêt un sujet de société et d’aménagement du territoire et Dominique Jarlier a mis en avant l’importance de l’échelon local.
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, cette Note est désormais ouverte aux amendements et propositions des citoyens jusqu’en avril 2018.