20

mars

2019

Les petits déjeuners

Évènement passé

Arnaud Leroy, PDG de l’ADEME, invité de notre cycle de petits déjeuners

Notre invité

Arnaud Leroy

PDG de l'ADEME

revivez ce petit déjeuner en vidéo
Ce mercredi 20 mars 2019, le Café Imago nous accueillait pour une nouvelle édition des petits déjeuners de La Fabrique Ecologique autour du thème « Comment réussir la transition écologique ? ». Notre invité était Arnaud Leroy, PDG de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).​
 
Dans un premier temps, Arnaud Leroy est revenu sur les principales missions de l’ADEME : la mise en œuvre de politiques publiques, le financement de projets mais aussi la mise à disposition des organismes privés et publics de capacités d’expertise et de conseil. Il a également rappelé que l’agence intervient dans des secteurs très variés : si l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables sont au cœur de son mandat, elle traite aussi au quotidien de questions de production agricole, de gestion des déchets ou encore d’économie circulaire. Il a enfin souligné les deux grandes forces de l’ADEME : la qualité scientifique de ses expertises et sa proximité avec les collectivités territoriales, qui sont au cœur des enjeux de la transition.
Géraud Guibert l’a ensuite interrogé sur l’insuffisance des politiques écologiques partout dans le monde, ainsi que sur les perdants potentiels de la transition. Ces questions ont permis à Arnaud Leroy de pointer du doigt l’épuisement de nos modèles de production et de consommation et d’appeler à la construction d’un nouveau système écologique et social français dont la transition serait l’épine dorsale. Le débat ouvert avec la salle a soulevé des points clés de cette nécessaire transition : Comment penser la transition en termes de concertation plutôt que d’acceptabilité ? Quelles seraient les bases d’un tourisme plus responsable ? Finalement, la fiscalité a aussi généré beaucoup de questions, et le président de l’ADEME a appelé à faire de la refonte totale de notre modèle fiscal l’un des enjeux centraux des prochaines élections présidentielles. Il a également souligné qu’au-delà d’une fiscalité dont les revenus seraient affectés à la transition, il est absolument essentiel d’arrêter d’investir dans des éléments hautement polluants et destructeurs de l’environnement.
Nous avons finalement demandé à Arnaud Leroy de formuler trois vœux. Il a tout d’abord émis le vœu que le Secrétaire général des Nations unies mette en place un Pacte environnement s’inscrivant dans le droit international. Au Président de la République, il a demandé la mise en œuvre de la transition écologique dans une société pacifiée. Enfin, il a appelé le citoyen à s’engager de manière positive et optimiste.