08

mars

2018

Les ateliers co-écologiques

Évènement passé

#28ème Atelier Co-Ecologique : La Fabrique Ecologique met les gaz… renouvelables !

Les intervenants

Patrice Geoffron

Professeur d’économie à l’Université de Dauphine et président du groupe de travail

Bertrand de Singly

Délégué stratégie à GRDF

Laurent Paquin

Elu FNSEA

Revivez l'atelier en vidéo Télécharger la note
La Fabrique Ecologique a tenu, le 6 mars 2018, son 28ème Atelier Co-Ecologique afin d’échanger sur sa nouvelle note « Gaz 100% renouvelables : comment impulser le mouvement maintenant ».
Une quarantaine de personnes étaient réunies dans le cadre agréable de la Médiathèque Françoise Sagan pour participer au débat, animé par le journaliste Matthieu Combe.
Dans un premier temps, Patrice Geoffron, professeur d’économie à l’Université de Dauphine et président du groupe de travail à l’origine de la note, a salué les méthodes de travail au sein de La Fabrique Ecologique avant d’entrer dans le vif du sujet : la loi de transition énergétique de 2015 fixe l’objectif de 10% de gaz renouvelables d’ici 2030 mais le mouvement peine à se lancer (seulement 1% aujourd’hui). Il a ensuite abordé leurs atouts pour la transition énergétique, rappelant qu’ils s’insèrent bien dans une logique d’économie circulaire par la valorisation des déchets, tout en contribuant au développement économique local. Les deux grands témoins présents, Bertrand de Singly, délégué stratégie à GRDF, et Laurent Paquin, élu FNSEA, ont ensuite chacun pu réagir et présenter leur point de vue, en développant notamment les raisons du retard de ces filières en France.
Lors du second temps de l’Atelier, Patrice Geoffron a présenté les deux propositions de la note visant à faciliter et accélérer le développement des gaz renouvelables dans l’hexagone : 1) Tripler le nombre de sites de méthanisation agricole d’ici le début de la décennie 2020 en renforçant l’implication des collectivités territoriales afin de mieux soutenir les porteurs de projets et en amplifiant le rôle du comité national biogaz, 2) Définir une feuille de route pour le Power-to-Gas afin d’accompagner la montée en puissance des énergies intermittentes telles que l’éolien et le solaire. Une première priorité serait de développer des expérimentations territoriales, en particulier dans les îles.
Les nombreuses interventions de la salle ont animé les débats, permettant ainsi au président du groupe de travail d’enrichir sa réflexion. Les questions des objectifs, des coûts de production, de la PAC et de l’utilisation des infrastructures existantes ont été abordées.