Consommation

Comment dépasser le greenwashing ?

Publié le 9 octobre 2016

Accueil > Publications > Comment dépasser le greenwashing ?

Note définitive - N°17

Cette note est issue des travaux d’un groupe de réflexion réuni dans le cadre de La Fabrique Ecologique entre avril 2015 et avril 2016.
TÉLÉCHARGER LA NOTE Download an english version

Signataires

• Alexandre Pasche, président du groupe de travail, gérant Eco&co, vice-président de l’Association pour une communication plus responsable, chargé d’enseignement Master 1 et 2 Environnement de l’université de Cergy Pontoise.
• Annie Gautheron, avocate spécialisée publicité
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, seuls les signataires de la note sont engagés par son contenu.
Leurs déclarations d’intérêts sont disponibles sur demande écrite adressée à l’association.

 

Autres membres du groupe de travail

• Nouredinne Aichour, directeur Claire&Net SAS
• Patrice Bouillon, INDECOSA CGT
• Sylvain Chapon, cadre supérieur au sein d’un groupe énergéticien
• Sarah Grau, directrice opérationnelle de La Fabrique Ecologique
• Stanislas Pottier, directeur développement durable du groupe Crédit Agricole
• Camille Anstotz, rapporteure du groupe de travail
• Mélanie Luchetens, rapporteure du groupe de travail
• Loïc Fel, directeur développement durable BETC
• Valérie Martin, directrice de la communicatin de l’ADEME

 

Relecture

Cette note a été validée par le Conseil d’administration de La Fabrique Ecologique, composé de Guillaume Duval, Marianne Greenwood, Géraud Guibert, Catherine Husson-Traoré, Jean Roman, Guillaume Saintey et Lucile Schmid.
La Fabrique Ecologique tient à remercier l’ensemble des contributeurs pour leurs remarques et commentaires avisés qui ont permis d’améliorer cette publication.
 

Remerciements d’Alexandre Pasche, président du Groupe de travail

Le groupe de travail, par la voix de son président Alexandre Pasche, tient à remercier Sarah Grau ainsi que l’équipe de La Fabrique Ecologique, Mathilde Soret et Alexis Gibellini, pour leur apport dans la rédaction de cette note ainsi que Camille Anstrotz et Mélanie Luchtens, pour leur travail recherche. Il tient aussi à remercier Yonnel Poivre-Lohé et Sauveur Fernandez.
Conformément aux règles de La Fabrique Ecologique, la note a été ouverte jusqu’à la fin du mois d’août 2016 sur le site de l’association (www.lafabriqueecologique.fr).

Consommation

Énergie

Mobilité

Les Controverses Écologiques: Comment faciliter le développement d’initiatives énergétiques sur les territoires?

LIRE

Article publié - Publié le 18 novembre 2019

Synthèse

Ce 14 novembre, la Fabrique Ecologique en partenariat avec la Sorbonne Développement Durable proposait sa quatrième édition de Controverses Ecologiques autour de la question : « Comment faciliter le développement d’initiatives énergétiques sur les territoires ? ». Animé par Géraud Guibert, président de la Fabrique Ecologique, quatre personnalités étaient présentes: Marjolaine Meynier-Millefert, députée de l’Isère, Fanélie Carrey-Conte, Secrétaire Générale et directrice coopération à Enercoop, Michel Derdevet, Maître de Conférences à Sciences Po et Professeur au Collège d’Europe de Bruges et Marie Dégremont, chercheure au Centre de Sociologie des Organisations de Sciences Po Paris.

 

Dans une première partie de la Controverse, les intervenants ont relevé la multiplication des initiatives énergétiques locales ces dernières années. Pour Marie Dégremont, la volonté citoyenne de s’approprier les ressorts de la transition énergétique est devenue récurrente et cela nécessite de moins aborder la question sous un angle techniciste. Dans la même logique, Fanélie Carrey-Conte a relaté une partie de son expérience à Enercoop, qui développe des initiatives locales auprès des citoyens, et exprimé le caractère profondément démocratique de ce type de projets. Pour autant, Marjolaine Meynier-Millefert a souhaité questionner la place que doit avoir le citoyen dans un débat aussi technique et dont la responsabilité relève historiquement, notamment pour des questions de sécurité d’approvisionnement et de justice dans la distribution, de l’Etat.

Retrouvez un compte-rendu détaillé de l'évènement ici:

Biodiversité

Consommation

Santé environnementale

Pluie de plastique dans nos montagnes

LIRE

Article de l’Oeil - N°28 - Publié le 26 juin 2019

Synthèse

Publié en février 2019 dans Nature Geoscience par Steve Allen, Deonie Allen, Vernon R. Phoenix, Gaël Le Roux, Pilar Durántez Jiménez, Anaëlle Simonneau, Stéphane Binet et Didier Galop, l’article « Atmospheric transport and deposition of microplastics in a remote mountain catchment »1 s’intéresse au transport par les courants aériens et à la pollution des milieux naturels par les microplastiques. Alors que la plupart des études concernant la pollution plastique se concentre sur le milieu marin, cette étude fait le choix de prendre pour terrain l’autre zone peu peuplée de la planète et en apparence peu concernée : les montagnes