Biodiversité

Climat

Économie circulaire

Économie, Finances

Politique Société

Territoires

37ème Atelier Co-Ecolo : Quelle prise en compte de la voix de l’environnement dans l’entreprise ?

Publié le 18 septembre 2019

Accueil > Publications > 37ème Atelier Co-Ecolo : Quelle prise en compte de la voix de l’environnement dans l’entreprise ?

Article publié

Ce mardi 17 septembre 2019, une cinquantaine de personnes étaient présentes à la Maison des Acteurs du Paris Durable pour participer à notre 37ème Atelier Co-Ecologique et débattre de la Note « Quelle prise en compte de la voix de l’environnement dans l’entreprise ? ». Cet Atelier a réuni les membres du Groupe de travail dont la Note est issue, ainsi que deux grands témoins : Patricia Savin, Présidente d’Orée, et Pierre Victoria, Directeur Développement Durable chez Véolia.

TÉLÉCHARGER LA VERSION PROVISOIRE DE LA NOTE
Les échanges étaient animés par le journaliste Thomas Blosseville et ont permis de multiples interventions de la salle, notamment sur les effets de la loi Pacte au sein des entreprises, sur le rôle des critères extra-financiers ou encore sur celui des salariés « transféreurs » de bonnes pratiques environnementales.
Pour conclure, les auteurs de la Note ont présenté leurs trois propositions concrètes afin que la voix de l’environnement puisse être portée à l’intérieur des entreprises : créer dans l’entreprise une fonction de médiateur environnement ; intégrer un.e représentant.e de la Nature et des générations futures au Conseil d’Administration ou de Surveillance ou de Famille ; et faire l’examen systématique de l’application  du guide de bonnes pratiques dans chaque entreprise et communiquer sur le sujet

Retrouvez le compte-rendu complet de cet événement ici.

Biodiversité

La Convention sur la diversité biologique, un cadre international pour la biodiversité

LIRE

Décryptage - N°28 - Publié le 30 juin 2020

Synthèse

L'année 2020 devait être une année charnière, ponctuée de rendez-vous cruciaux, pour la protection de la biodiversité : Le Congrès Mondial de l’Union International de Conservation de la Nature (UICN) en juin à Marseille, la Conférence des Parties sur la diversité biologique (COP-15) en septembre à Kunming, en Chine. 2020 sera, pourtant, bel et bien l’année du Covid-19. Celle d’un virus qui vampirise l’attention médiatique, mais qui braque les projecteurs sur les liens qui unissent destruction des écosystèmes et développement des maladies infectieuses. A l’heure où la préservation de la biodiversité revêt une importance majeure, ce décryptage dresse un panorama de sa gouvernance et de ses enjeux.

Économie, Finances

Europe

Numérique

Politique Société

Territoires

« Dossier : Tirer pleinement les leçons de la crise sanitaire »

LIRE LA NOTE

Notes ouvertes au débat collaboratif - Publié le 18 juin 2020

Synthèse

Depuis le début du confinement découlant de la crise sanitaire il y a trois mois, les analyses et les propositions se sont multipliées sur « le monde d’après ».
Les instances de La Fabrique Ecologique ont pour leur part préféré prendre le temps avant de tirer les leçons de la crise. D’abord compte tenu des incertitudes sur les caractéristiques sanitaires et son évolution. Mais surtout pour disposer d’un recul suffisant pour analyser avec rigueur ses impacts et conséquences. Bien comprendre est indispensable pour ensuite élaborer des propositions structurantes et adaptées à la nouvelle période, et pas seulement recycler des raisonnements du passé.